comparatif
Offre ADSL
Offre Mobile
Nous suivre
      

Les meilleures promos
-15€ offerts en vous faisant parrainer par l'un de nos 50 parrains
PROMO
Orange
1 mois offert (en + des promos en cours) en vous faisant parrainer par un de nos 80 parrains
PROMO
10€ de réduction en vous faisant parrainer par l'un de nos 20 parrains
PROMO
REJOIGNEZ-NOUS !
Zone admin

Test d'éligibilité de ligne ADSL (pour savoir à quelles offres vous pouvez souscrire)

Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | »

les brèves

A quoi servent les Free Centers ?

Ajouté le 26/02/2014 - Auteur : 0000

Free a bâti son succès et ses offres sur un marketing direct, via Internet, mais depuis peu, l’opérateur a rejoint ses concurrents Orange Télécom, SFR et Bouygues Télécom en ouvrant des boutiques physiques, baptisées « Free Center ».

Ces « Free Centers » ne sont en fait que des espaces publicitaires, de démonstration et de conseil pour découvrir les offres d’accès à Internet et de téléphone mobile du quatrième opérateur français.

A l’exception du grand “flagship” de Paris, ces boutiques ne disposent d’aucun stock de téléphones à vendre, de cartes SIM ou de Freebox à distribuer ou échanger avec une défectueuse, ni aucun accessoire.


Pour la plupart des inscriptions, des demandes de dépannage, réclamations, etc.., les employés des Free Centers utilisent le site de Free, tout comme le client pourrait le faire depuis son domicile.

Celui-ci, sera en revanche, accompagné dans sa démarche, ainsi les utilisateurs craignant l’achat en ligne ou n’ayant pas accès à Internet chez eux, peuvent venir souscrire dans les Free Centers en toute tranquillité.

Une fois la souscription terminée, l’abonné n’a plus qu’à rentrer chez lui et attendre l’envoi de son matériel au domicile quelques jours plus tard.


Avec ces boutiques, bientôt au nombre de 40 en France, Free tient a se racheter une image de marque. En effet, l'opérateur virtuel était jusqu’à maintenant efficace mais il a sali sa réputation avec son service client inaccessible.

Ce concept est plus tôt bénéfique pour l'opérateur, car il rassure et influence surtout les consommateurs qui ne sont pas adeptes à l'ordinateur, a souscrire un abonnement chez Free plus facilement.

Par contre, les problèmes rencontrés par un Freenaute sur le net ne pourront pas non plus être résolus en boutique puisque le processus d’inscription requière le même processus.

De même, lors d’un problème plus complexe (comme un souci de facturation), les équipes des Free Centers ne peuvent plus assurer le support et renvoient alors vers l’assistance officielle au 32 44.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.



2 commentaires - Voir | Rédiger

Concurrence accrue dans l'internet fixe

Ajouté le 25/02/2014 - Auteur : 0000

C’est demain, mercredi 26 février, que Martin Bouygues annoncera sa nouvelle offre internet fixe.

En décembre dernier, le PDG annonçait son intention de lancer "la guerre dans l'internet fixe" pour casser les prix et réduire les marges de son concurrent Free.

Martin Bouygues dévoilera le mercredi 26 février à 10 h30, la nouvelle offre de sa filiale télécoms en matière d’adsl, soit le jour des résultats financiers du groupe. Un bref message : "Baisse des prix historique sur la box en France" a été diffusé sur son compte twitter.




Selon les promesses du PDG faites au mois de décembre, les clients de Bouygues Télécom devraient faire 150 euros d'économies par an par rapport aux offres proposées chez les concurrentes, Free, Orange Télécom et SFR.

Martin Bouygues a décidé de porté préjudice à son concurrent Free en déclarant dans un entretien que Xavier Niel (le fondateur de Free) réalisait des marges supérieures à 40% dans le fixe, alors que celles de Bouygues Telecom sont "inférieures à 20%".

Le PDG entend bien s’attaquer directement à la principale source de ses revenus, qui sont ses marges fantastiques réalisées sur la téléphonie fixe, afin de compenser ses pertes dans le mobile.


Une semaine qui a démarré sur les chapeaux de roues dans le secteur des télécoms, en effet, le lundi 17 février, le câblo-opérateur Numéricable était sur le point de faire une nouvelle offre à l'opérateur SFR, avant sa mise en Bourse par sa maison mère, Vivendi.

Le quotidien 'Les Echos' indiquait lundi que les deux parties avaient passé le week-end à discuter, après une rencontre entre le président du conseil de Vivendi, Jean-René Fourtou et le patron d'Altice, Patrick Drahi, mardi dernier, qui s'était soldée par l'ouverture de discussions.

Le journal assure même qu'un accord de principe avait été conclu pour céder la majorité du capital du 2ème opérateur mobile français à la maison mère du cablo-opérateur Numéricable.

Comparez les forfaits mobiles.


1 commentaire - Voir | Rédiger

Numericable négocie toujours pour racheter SFR

Ajouté le 24/02/2014 - Auteur : 0000

Selon des informations publiées le lundi 17 février, le câblo-opérateur Numericable était sur le point de faire une nouvelle offre à l'opérateur SFR, avant sa mise en Bourse par sa maison mère, Vivendi.

Malgré plusieurs négociations échouées avec les dirigeants Vivendi et l’actionnaire d’Altice, ce week-end, les discutions ont reprises et selon les sources, la maison mère de Vivendi aurait fini par conclure un accord de principe pour vendre sa filiale au câblo-opérateur.

Patrick Drahi n'a jamais caché sa volonté de racheter SFR, surtout depuis qu’Altice et sa filiale Numéricable sont entrées en Bourse, il y à 18 mois.




Si les deux opérateurs concluent cet accord, cette opération valoriserait SFR à plus de 15 milliards d’euros. Altice détiendrait plus de 50 % du nouvel ensemble SFR-Numericable et Vivendi 32 %.

Le rapprochement de Numericable et de SFR a un véritable potentiel, il permettra à la « nouvelle entité » de faire de nombreuses économies et au nouvel acteur d’être incontournable aussi bien dans le fixe que dans le mobile.

Cette fusion devrait permettre à SFR d’utiliser le réseau fibre de Numericable et cesser ainsi de louer le cuivre d’Orange.


Les investissements dans la fibre optique et la maintenance seront bien sûr mutualisés. Les coûts d’interconnexion avec les autres opérateurs seront réduits. L’informatique sera aussi mise à contribution.

Cette négociation de rapprochement SFR-Iliad et SFR-Numericable, vient conforter les prévisions qui se sont faites ces dernières semaines, sur la vague de mutualisation à venir dans le secteur des télécoms.

Les gendarmes des Télécoms (ARPEC) avaient encouragé le partage de réseaux conclu entre SFR et Bouygues Télécom dernièrement et pourraient sans doute digérer une opération plus ambitieuse de consolidation, tout comme le gouvernement français qui serait désormais favorable à une consolidation du secteur.

C’est peut être le début d’une nouvelle ère dans les télécoms ! Si l’accord entre Numéricable et SFR va à son terme, se sera ensuite peut-être à l’opérateur Bouygues Telecom de réfléchir à une future synergie avec son concurrent Free Mobile.

Comparez les forfaits mobiles.


1 commentaire - Voir | Rédiger

4G : 9% des Français déjà conquis !

Ajouté le 21/02/2014 - Auteur : 0000

Le lancement de la 4G a été une sorte de combat avec des offensives répétées entre les opérateurs de téléphonie, proposant des offres alléchantes plus les une que les autres.

Il est maintenant temps de voir le bilan sur le succès remporté par celles-ci.

Selon l’enquête menée par « edcom.fr » du 13 décembre au 31 janvier 2014 à ce sujet, 9 % des Français auraient déjà souscrit à un forfait 4G.



Plus de 50 % d’entre pour des raisons de vitesse de connexion qui est nettement supérieure à la 3G, 12% d’entre eux souhaitaient être à la pointe de la technologie et 18% désiraient changer de smartphone. Ce sondage a été mené durant 49 jours sur un panel de 5 045 internautes.

La 4G porte enfin ses fruits, c’est plus tôt une excellente nouvelle pour les opérateurs de téléphonie qui ont tout misé sur cette nouvelle technologie ces derniers mois.

Le taux paraît élevé au regard des 70 millions de mobinautes recensés en France au 4e trimestre 2013. Les derniers chiffres officiels (fin décembre) faisait état de 3 millions de clients environ pour la 4G avec un million d’abonnés pour Bouygues Télécom, Orange Télécom et SFR .



L’étude révèle que les 36% d’internautes interrogés qui sont passés à la 4G se sont tournés vers des offres de Bouygues Telecom, 25% vers Orange, 19% vers SFR et 15% vers Free Mobile.

Au niveau du taux de satisfaction, Bouygues Télécom et Free Mobile arrivent en tête avec un taux de 91% devant d'Orange et SFR qui obtiennent respectivement un score de 88 % et de 71%.

35% des personnes sondés refusent de passer à la 4G pour le moment, dont 28% pour des raisons de tarifs jugés trop élevés. Il faut aussi posséder un smartphone compatible 25% des interrogés ne migreront pas sur un forfait 4G pour cette raison et 15% pour une zone géographique non couverte.

Comparez les forfaits mobiles.


Orange va tester la 4G à 300 MBits/s

Ajouté le 20/02/2014 - Auteur : 0000

Orange Télécom a obtenu le feu vert de l'Arcep, le régulateur français des télécoms, pour tester la 4G LTE Advanced supposée plus rapide et plus fiable que la 4G LTE (Long Term Evolution).

L'ARCEP précise que « cette expérimentation est la première de ce type autorisée en France. L’Autorité accueillera favorablement toute demande d’expérimentation destinée à favoriser et accélérer le développement du très haut débit mobile ».

Ce qui laisse la porte ouverte aux opérateurs, Bouygues et SFR qui avaient déjà montré leur intérêt.


En effet, les opérateurs Bouygues Telecom et SFR avaient procédé mi octobre, à des expérimentations de 4G LTE Advanced sur leur réseau mobile, pour des débits plus faibles de 160 à 174 Mb/ mais supérieurs aux 150 Mb/s de la 4G.

Le premier avait choisi Marseille, tandis que le second s'était tourné vers Bordeaux, dans les deux cas sur leur réseau réel.

Pour l’opérateur Orange Télécom, cette expérience se déroulera aussi à Bordeaux sur trois sites d'antennes-relais, en zone urbaine très dense et permettra de tester des débits (descendants) de 300 Mbits/s.



A cette occasion, l'opérateur a été autorisé, à utiliser les fréquences dans la bande 3,4-3,6 GHz, destinées à l'origine, à la technologie radio Wimax pour des services haut débit.

Les débits théoriques maximums attendus sont de l'ordre de 300 Mb/s, contre « seulement » 150 Mb/s pour la 4GLTE de base.

Ce débit serait doublé par rapport aux débits maxima théoriques actuellement atteignables sur les réseaux 4G des opérateurs.

Pour leur part, SFR et Bouygues Télécom ont été déjà autorisés à tester des optimisations techniques pour élever le débit des téléchargements sur leurs réseaux 4G.

La technique employée consiste à grouper les deux bandes de fréquences 4G actuelles (800 MHz et 2,6 GHz). On obtient ainsi des canaux radio plus larges et des débits plus élevés, un peu au-delà des 160 Mbits/s.

Comparez les forfaits mobiles.


2 commentaires - Voir | Rédiger

FREE a déjà 15 ANS !

Ajouté le 19/02/2014 - Auteur : 0000

Free fête ses 15 ans aujourd’hui ! L’opérateur a su gravir les échelons pour concurrencer les 3 opérateurs français et devenir l’opérateur mobile préféré des Français.

La société Free est officiellement fondée le 18 février 1999, par Xavier Niel, en tant que filiale du groupe Iliad.

Deux mois plus tard, Free lance une offre Internet sans abonnement, sans publicité, ni communication surtaxée, limitée à quelques régions, puis l’offre s’étend rapidement pour couvrir tout l’hexagone fin 1999.


Entre avril 2001 et septembre 2002, Free passe d’un forfait sans engagement bas débit, à 50 heures, facturé 98 frs/mois, à sa première Freebox et son premier forfait ADSL (sans engagement), offrant un accès illimité à internet pour 29,99 euros/mois, à 512 kbps, moins cher que ses concurrents.

En 2003, Free propose la téléphonie gratuite et lance la télévision numérique via l’ADSL, accessible que dans certaines régions.

Le 12 février 2004, Free revoit sa Freebox et l’étend sur toute la France. En juillet 2004, Free permet de ne plus être obligatoirement abonné à France Télécom avant d’ajouter la portabilité à son offre, puis fin d’année, l’arrivée de Canal + et Canal Sat est annoncée sur la Freebox TV.

Le 22 juin 2005, les abonnées peuvent regarder les vidéos de leur PC, directement sur la télévision puis ensuite l’opérateur propose la fonction multiposte pour Freebox TV, les chaînes de son bouquet sont disponibles sur l’ordinateur, gratuitement.



L’année 2006 marquera l’arrivée de la télévision HD avec une nouvelle box scindée en deux. Composée d’un boîtier chargé du réseau, proche de la v4 et un nouveau boîtier chargé de la partie TV.

En 2009, la FreeBox TV propose des jeux vidéo mais c’est à partir de décembre 2010 que Free connait un nouveau souffle avec la Freebox Revolution.

C'est à partir du 10 janvier 2012, que Xavier Niel révolutionne le marché des télécoms,en présentant deux offres mobiles à 19,99 € pour une formule tout-illimitée avec 3 Go d’Internet et 2 € pour un forfait 1h et 60 SMS. Ces forfaits ont évolué, avec l’amélioration du forfait à 2 € et l’arrivée de la 4G sans surcoût.

Malgré un parcours semé d’embûches, Xavier Niel peut être fier d’avoir insisté et d’avoir innové tout en proposant des prix inférieurs aux autres opérateurs Orange Télécom, Bouygues Télécom et SFR.

Comparez les forfaits mobiles.


2 commentaires - Voir | Rédiger

SFR : La semaine de l'international

Ajouté le 18/02/2014 - Auteur : 0000

Après la bataille de la 4G, les opérateurs de téléphonie, on trouvé leur nouveau cheval de bataille avec le roaming.

Cette semaine c’est l’opérateur SFR qui propose du 17 février au 27 février 2014, une opération baptisée « la semaine de l'international ».

Celle-ci permettra aux nouveaux clients RED 24H/24, RED 3Go et RED 5Go de choisir une destination internationale supplémentaire, en plus de celles qui sont déjà incluses dans leur forfait, sans frais supplémentaires.


Durant dix jours, les nouveaux clients souscrivant à un forfait RED à partir de 11,99€/mois bénéficieront des appels illimités vers les fixes d'un pays à choisir parmi le Maroc, la Tunisie, la Chine ou Israël, en plus de leur forfait. Hong-Kong et Taïwan sont inclus dans la destination chinoise.

Sfr a tout de même prévu quelques limitations pour ses offres RED. Si les appels sont illimités, chaque appel ne pourra pas excéder 3 heures. Au-delà, l'appel (voix) est facturé 0,61 euro ou 1,51 euro la minute, en fonction du pays choisi, de plus certains numéros sont exclus de l'offre (notamment les numéros spéciaux) et seuls les 5000 premiers clients pourront en profiter.

Ces derniers mois, SFR s'était fait une spécialité de proposer ponctuellement des appels illimités vers les fixes de certains pays via ses offres RED Deal. Cette fois, l'opérateur a décidé de passer la vitesse supérieure en élargissant son opération promotionnelle à quatre pays d'un coup.

Les clients qui opteront pour la Chine auront la possibilité d'appeler à la fois les fixes et les mobiles de Chine, de Hong-Kong et de Taïwan de manière illimitée mais l’appel ne pourra pas excéder trois heures.



Notez également que ces appels illimités sont "garantis" jusqu'au 31 décembre 2014, quel que soit le pays choisi.

Enfin, rappelons qu'en plus du choix de l'une de ces quatre destinations, les trois forfaits sans engagement RED 24H/24, RED 3Go ou RED 5Go, (sauf le premier forfait RED 2H + SMS), incluent également des appels vers des dizaines de pays que l'on retrouve habituellement dans ce type d'offres, comme chez les concurrents Bouygues Télécom, Orange Télécom.

Comparez les forfaits mobiles.


Numéricable- SFR, fusion ou pas ?

Ajouté le 17/02/2014 - Auteur : 0000

La consolidation pourrait s'accélérer dans le secteur des télécoms. Alors que Vivendi se prépare à une scission de SFR en Bourse, son rival Numéricable, se tient prêt à faire une nouvelle offre sur le no2 français du mobile, qu'il avait déjà convoité l'an dernier sans succès.

Pour le moment, encore aucune offre concrète n’a été déposée et aucune discussion n’a été réouverte officiellement depuis l’entrevue amicale entre Jean-René Fourtou (président du conseil de surveillance de Vivendi) et Patrick Drahi (président du fonds Altice) en décembre, mais Numéricable est toujours prêt à passer à l’offensive sur SFR.


Les études menées l’année dernière par des consultants sur d’éventuelles synergies, démontraient qu’une fusion SFR-Numericable permettrait ainsi de dégager plus de 5 milliards d'euros d'économies.

Exemples :

- SFR pourra utiliser le réseau de Numéricable et cesser de louer le cuivre d’Orange,
- Mutualisation des investissements en fibre optique et des coûts de maintenance,
- La concurrence va se réduire sur le marché du fixe,
- Réduction des coûts d’interconnexion pour les autres opérateurs.

Certains analystes parient notamment sur un possible mariage entre Iliad, la maison mère de Free, et Bouygues Telecom.



Mais un rapprochement SFR-Numericable aurait plus de chances de se concrétiser, compte tenu d'une part, de la difficulté de rendre SFR attractif en Bourse dans un contexte de baisse de ses résultats, mais aussi parce que Numéricable et sa maison mère Altice (qui détient 40% du capital de sa filiale) sont désormais toutes les deux cotées en Bourse, où elles peuvent lever des capitaux et se livrer à des acquisitions en cash et titres.

Le gouvernement français, inquiet de la dégradation de la santé financière des opérateurs de téléphonie mobiles, depuis l’arrivée de Free Mobile, serait désormais favorable à une consolidation du secteur.

Déjà, les gendarmes des Télécoms (ARPEC) ont encouragé le partage de réseaux récemment conclu entre SFR et Bouygues Télécom et pourraient sans doute digérer une opération plus ambitieuse de consolidation.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.

Pour profiter pleinement des offres Numéricable, testez votre éligibilité.



1 commentaire - Voir | Rédiger

Orange : lance le paiement mobile

Ajouté le 14/02/2014 - Auteur : 0000

L’opérateur Orange Télécom a annoncé jeudi le lancement commercial du nouveau service Orange Cash, développé en partenariat avec Visa , qui permet de payer avec son mobile grâce à la technologie NFC (sans contact).

Un service qui sera déployé par l’opérateur sur l’ensemble de l’hexagone dans le courant de l’année. Le paiement mobile sera en plein essor en 2014 et Orange en sera l’un des principaux contributeurs.

Le PDG Stéphane Richard avait présenté au show Hello en novembre dernier, ce porte-feuille virtuel baptisé « Orange Cash ».


Pour alimenter son compte, il faut déjà télécharger gratuitement l’application, ensuite entrer son numéro de carte bleue et faire un virement bancaire.

Pour l’instant, un montant maximum de 2.500 euros est autorisé annuellement (300 euros maximum par recharge). Au-delà, des démarches similaires à une ouverture de compte bancaire classique sont à entreprendre.

Grâce à cette application, l’utilisateur sera informé d’éventuelles promotions chez les commerçants partenaires et une liste de bons plans.

Pour profiter de ce service, le smartphone doit être équipé du NFC et d’une carte SIM adaptée.



Chez l'opérateur, une quinzaine de terminaux sont pour l’instant compatibles (Samsung, HTC, LG, etc.) et "Orange Cash" sera bientôt disponible sur Windows Phone. La solution permet aussi de régler des achats en ligne avec la création d’une carte bancaire virtuelle à usage unique.

Le NFC est devenu un vrai standard, cette technologie est le nouveau paiement de demain !

Selon l’opérateur historique, l’objectif reste toujours d’innover, de proposer de nouveaux services qui permettent d’améliorer l’expérience client, ainsi Orange Cash et le paiement mobile en général font partie des futurs relais de croissance.

Orange se rémunère, avec Visa, sur les recharges par carte bancaire (0,79 euro par opération, gratuit pour un virement) et comme une banque, sur les commissions perçues sur chaque transaction.

L’opérateur Orange Télécom veut devenir un intermédiaire sérieux dans la chaîne du paiement mobile et espère séduire 10.000 clients d’ici à la fin de l’année.

Comparez les forfaits mobiles chez les concurrents SFR et Bouygues Télécom.


1 commentaire - Voir | Rédiger

ADSL : L’offensive de Bouygues Telecom

Ajouté le 13/02/2014 - Auteur : 0000

En décembre dernier, le PDG de Bouygues Télécom déclarait préparer son offensive contre son concurrent Free, en déclarant une guerre prochaine dans l’Internet fixe.

La promesse de Martin Bouygues a été bien confirmée ce mercredi 12 février 2014, avec le lancement de son offre d'accès fixe à Internet à prix cassés, pour le printemps prochain.

Cette offre sera différente de ce qui est proposé jusqu’à aujourd’hui, elle fera gagner environ 12,5 euros par mois à l’abonné, soit 150 euros d'économie par an.


Une offensive destinée surtout à l’opérateur Free, le PDG de Bouygues Telecom entend bien s’attaquer directement à la principale source de ses revenus, qui sont ses marges fantastiques réalisées sur la téléphonie fixe, afin de compenser ses pertes dans le mobile.

Pour savoir si cette offre s’appuiera sur son réseau 4G, il faudra attendre le printemps.

Une solution probable, puisque l’opérateur vient de dévoiler un routeur destiné aux professionnels, avec un débit de 25 Mb/s en zone rurale, qui fait déjà fureur.

De plus, l'opérateur rappelle qu'il propose déjà une box 4G dans un cadre expérimental, sur certaines zones de montagne.

En revanche, le PDG de Bouygues Telecom croit peu au raccordement massif en fibre optique des domiciles des abonnés, pour réduire la fracture numérique.



Le responsable est également revenu sur le nouveau cheval de bataille qui agite le monde du mobile, à savoir le roaming. Free Mobile ajoute en effet chaque semaine un nouveau pays européen à son forfait alors que Bouygues Télécom inclura à la fin du mois les appels et la data depuis tous les pays d'Europe à certains de ses forfaits.

Pour Olivier Roussat, cette nouvelle tendance est due aux baisses de tarifs de gros, imposées par l'Europe et non aux initiatives de Free. Pour conclure, cette nouvelle offre risque de mettre les concurrents SFR et Orange Télécom à rude épreuve et surtout, l’opérateur Bouygues Télécom est bien décidé à marcher sur les plate-bandes de Free.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.


1 commentaire - Voir | Rédiger
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | »

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2017 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers