comparatif
Offre ADSL
Offre Mobile
Nous suivre
      

Les meilleures promos
-15€ offerts en vous faisant parrainer par l'un de nos 50 parrains
PROMO
Orange
1 mois offert (en + des promos en cours) en vous faisant parrainer par un de nos 80 parrains
PROMO
10€ de réduction en vous faisant parrainer par l'un de nos 20 parrains
PROMO
REJOIGNEZ-NOUS !
Zone admin

Test d'éligibilité de ligne ADSL (pour savoir à quelles offres vous pouvez souscrire)

Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | »

les brèves

Roaming : Free ajoute la République tchèque

Ajouté le 14/05/2014 - Auteur : 0000

Ceux qui ont prévu un voyage à Prague, à Pilsen ou Brno vont pouvoir téléphoner sans se soucier de leur facture. En effet, à compter d’aujourd’hui, Free inclut un nouveau pays à son forfait "mobile Free" sans engagement : la République tchèque.

Le roaming étant dernier cheval de bataille dans le secteur des Télécoms après la 4G, les opérateurs rajoutent régulièrement des pays à leurs offres.

A la différence des autres opérateurs, Free Mobile a choisit de compléter sa gamme de roaming au fil des mois et d’ajouter cette semaine, dans son forfait Free mobile, la République tchèque, depuis lequel les communications sont incluses


Avec cette nouvelle option, les clients de Free peuvent téléphoner et envoyer des SMS (ou des MMS) 35 jours par an depuis ou vers la République tchèque sans frais d'itinérance.

Les abonnés au forfait mobile Free (19,99 euros/mois ou 15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox) dont l’ancienneté est supérieure à 60 jours, ont la possibilité d’appeler depuis ou vers la République tchèque 35 jours par année civile, sans surcoût de facturation.

Outre les appels, les clients de Free disposent également des SMS et MMS illimités depuis ou vers la République tchèque et de l’Internet mobile en 3G, jusqu’à 3 Go inclus dans le forfait consommable sans surcoût (si vous dépassez l'enveloppe internet de 3Go, le débit sera réduit au-delà).


Les communications reçues (appels, SMS et MMS) se font également sans frais d’itinérance.

L’offre de roaming de Free mobile inclus 16 destinations à son forfait (contre une moyenne de 46 chez les concurrents) dont l’Autriche, la Pologne, Israël, le Portugal, les Antilles et la Guyane françaises, l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas.

Dernière précision : les 35 jours s’entendent pour chaque pays.

Depuis la course au roaming lancée en début d'année, pratiquement tous les opérateurs (Orange Télécom, Bouygues Télécom et SFR) ont supprimé les frais d'itinérance depuis les DOM et l'Europe dans leurs forfaits mobiles moyen et/ou haut-de-gamme. Une anticipation à la disparition du roaming en Europe qui devrait intervenir en décembre 2015.

N’hésitez à comparer les forfaits mobiles, chez les opérateurs Bouygues Télécom, SFR et Orange Télécom.




1 commentaire - Voir | Rédiger

Fibre : Chantier du futur

Ajouté le 13/05/2014 - Auteur : 0000

Le déploiement de la fibre optique reste encore timide dans l’hexagone, contrairement à celui de la 4G. Les technologies sont prêtes, les volontés des opérateurs et du gouvernement sont là, reste à convaincre les clients.

Coté politique, l’objectif est de couvrir intégralement le territoire en très haut débit d’ici à 2022, grâce à un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans.

Le marché des Télécoms est en pleine restructuration avec notamment le rapprochement SFR/Numéricâble incitant ses concurrents à orienter leurs positions stratégiques sur le marché de la fibre optique.


En France, l’ADSL a longtemps été le standard, il couvre l’intégralité du territoire, mais ses performances restent désormais limitées face au nouveau défi des Télecoms :

- la multiplication des écrans connectés à domicile,

- l’évolution de la télévision vers de la haute définition (l’Ultra HD),

- le besoin de débit dans les deux sens, émission et réception (cloud computing et stockage de données chez les professionnels notamment).

Selon les spécialistes, les besoins en débit sont décuplés tous les cinq à sept ans. Pour continuer cette progression, les tarifs et la qualité d'accès proposés par les opérateurs feront le futur succès du haut débit.


De plus, la fibre sera un relais à la domotique, aux services publics avec le maintien des personnes âgées à domicile, la e-santé ou encore le télétravail et la formation à distance.

La fin de l’année 2013 a marqué une accélération des déploiements et des abonnements chez Orange Télécom, qui revendique près de 10 000 nouveaux clients fibre par semaine.

Selon l’Arcep, 11 millions de foyers sont d’ores et déjà couverts en très haut débit, or seulement 2 millions en profitent. Les opérateurs ont des difficultés à vendre les avantages de la fibre, ils parlent de la vitesse, mais très peu des services.

Autre frein à son déploiement : les syndics de copropriété où l’obtention des accords demande du temps.

La consolidation industrielle autour de l’opérateur promoteur du très haut débit Numéricable devrait pousser les autres opérateurs à renforcer leurs efforts "marketing et communication" autour de la fibre et de ses services.

Comparez les forfaits ADSL.



1 commentaire - Voir | Rédiger

Bouygues Telecom étudie son nouveau départ

Ajouté le 12/05/2014 - Auteur : 0000

Après l'échec du rachat de SFR, l’opérateur Bouygues Telecom, doit revoir sa position stratégique sur le marché des télécommunications.

Face à ses concurrents , SFR racheté par Numéricable et Free qui bénéficie d'un contrat d'itinérance avec Orange Télécom, il lui est indispensable de trouver de nouveaux partenaires, pour éviter sa chute dans le secteur.

De plus, les engagements sur la préservation de l’emploi prient par Martin Bouygues, au cas où le rachat SFR avait eu lieu, ne sont plus d’actualité. Après son échec de croissance externe, une phase d’amaigrissement semble être la solution à un avenir plus prospère.


Bouygues Télécom peut tout de même compter sur la cession de la branche énergie d'Alstom - dont il détient 29 % du capital. Même si le groupe se défend d'utiliser un actif pour en renflouer un autre, l'apport de quelque 3 milliards d'euros de cash à la trésorerie de Bouygues pourrait servir les ambitions du groupe dans les télécoms.

L'opérateur dispose encore des réserves et de la plus belle couverture (69%) dans l’hexagone, grâce à l'utilisation de ses antennes 2G pour y faire transiter de la 4 G.

Donc, côté mobile il marque un pas d’avance, tandis qu’au niveau fixe c’est plus tôt timide. A ce sujet, Martin Bouygues ne cache pas ses ambitions, il prépare d'ailleurs de nouvelles offres fixes pour le mois de juin et entend continuer à s’imposer dans ce secteur, source principale de marge de son concurrent Free.


Stratégiquement, Bouygues Télécom préférerait être seul que mal accompagné, en effet, le 31 janvier il a signé un accord de mutualisation d'une partie de son réseau mobile avec SFR, sans savoir que quelques mois plus tard l’opérateur serait racheté par Numéricable.

A ce sujet, Orange Télécom a décidé de l'attaquer devant l'Autorité de la concurrence, ce qui a renforcé les rumeurs concernant d'éventuelles négociations entre eux, pour mutualiser leurs réseaux.

Une mutualisation que Bouygues Telecom avait aussi négociée avec Free, lors de sa bataille pour le rachat de SFR, mais encore faudrait-il que Xavier Niel accepte de signer un chèque de 8 milliards d'euros à Martin Bouygues !

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.



1 commentaire - Voir | Rédiger

Premières rumeurs sur l'iPhone 6

Ajouté le 09/05/2014 - Auteur : 0000

Selon une source proche des chaines de production taïwanaise, une première version du prochain smartphone d'Apple - l’iPhone 6 - est prévue au mois d'août prochain.

La grande innovation d’Apple serait de commercialiser non pas un mais deux appareils en deux tailles différentes, respectivement de 4,7 et 5,5 pouces de diagonale (soit 10,16 centimètres et 12,7 cm), contre 5 pouces pour l'iPhone 5.

La première version sortirait en Aout et la seconde au mois de Septembre, histoire d’être en confrontation direct avec Samsung.


Selon l'Economic Daily News, Apple miserait sur une production de près de 80 millions d’iPhone 6, toutes tailles confondues, dès cette année.

Le nouveau smartphone serait un peu plus fin que son prédécesseur, moins de 7 mm contre 7,6 mm auparavant.

Le plus grand changement devrait avoir lieu surtout dans l'affichage qui se fera sur toute la surface du mobile.

Dans les nouveaux matériaux utilisés, Apple aurait décidé de généraliser l’utilisation du saphir pour améliorer la résistance et la solidité de la dalle déjà utilisé pour l’appareil photo et le bouton Home. La rareté de ce matériau limiterait la possibilité d’en équiper ses deux modèles.

De nouveaux coloris sont envisagés et le bouton marche/arrêt pourrait être déplacé sur l'un des cotés de l'appareil.

Le nouveau smartphone intègrera une technologie encore plus puissante que ces prédécesseurs : un processeur A8 avec 1 Go de mémoire vive.


Le système d’exploitation iOS 8, présenté au mois de juin lors de la fameuse conférence WWDC 2014, gérera probablement le smartphone.

L'iPhone 6 devrait aussi intégrer la technologie NFC sur son dernier mobile pour permettre le paiement sans contact.

Autre innovation de taille: la nouvelle génération batterie accorderait un avantage prépondérant par rapport à ses concurrents avec une autonomie supérieure de 70 %.

Coté financier : le prix devrait être revu à la hausse. Le surcoût de ces améliorations pourrait être chiffré à 70 euros de plus que l'actuel iPhone 5 – affiché à 709 euros au catalogue Apple.

N’hésitez à comparer les forfaits mobiles 4 G, chez les opérateurs Bouygues Télécom, SFR et Orange Télécom.




1 commentaire - Voir | Rédiger

Les Français préférent le forfait sans engagement

Ajouté le 08/05/2014 - Auteur : 0000

Selon l’observatoire des services mobiles de l’ARCEP publié mercredi soir, 45,5% des Français abonnés à la téléphonie mobile ont un forfait sans durée d’engagement ou arrivé à échéance.

Les abonnements avec smartphones subventionnés restent cependant toujours sollicités, avec l’arrivée de la 4G et des smartphones.

Mais les tendances continuent de changer depuis l’arrivée de Free mobile en 2012, et des marques low-cost (Sosh, Red et B&You) des opérateurs historiques, ainsi les Français sont désormais libres de changer d'opérateur lorsqu’ils le souhaitent.


Avec 45,5% relevé par le gendarme des télécoms, la part de ce type d’offres n’est pas encore majoritaire, malgré son augmentation de neuf points en un an, mais vu la dynamique actuelle, il ne serait guère étonnant que ce chiffre dépasse les 50 % d’ici la fin de l’année.

D’après les chiffres de l'Arcep, l’opérateur Free Mobile dispose de plus de 8 millions d’abonnées, et les offres low-cost de ses concurrents connaissent un succès grandissant : Sosh d’Orange Télécom et SFR Red possèdent tous deux plus de 2 millions d’abonnés, tandis que B&You (Bouygues Télécom), possède 1,7 million d’abonnés.

A ce type d’offres s’ajoute celles sans engagement des opérateurs MNVO (Virgin Mobile, Credit Mutuel), ce qui représente entre 15 et 18 millions des 55 millions d’abonnements actifs en France.


A l'heure de la démocratisation des smartphones et de la 4G, , les abonnements avec deux ans d’engagement incluant un appareil récent compatible à prix réduit pour la première mensualité, gardent de leur attrait, ils sont surtout réservées aux consommateurs à petit budget.

Par exemple, l’opérateur historique Orange a réalisé 61% de ses ventes de contrats, au premier trimestre, avec des offres haut de gamme (Origami ou Open), avec engagement.

Free avait lancé un système de location de smartphone sur 24 mois en décembre, il publiera ses chiffres pour le premier trimestre la semaine prochaine, qui confirmeront le succès ou l’échec de ce concept.

N’hésitez à comparer les forfaits mobiles 4 G, chez les opérateurs Bouygues Télécom, SFR et Orange Télécom.




2 commentaires - Voir | Rédiger

Réseaux 4G : Orange a mit le turbo !

Ajouté le 07/05/2014 - Auteur : 0000

La place de leader dans les déploiements de supports 4G en France risque de bientôt se renverser,c’est ce qu’annoncent les chiffres de l'ANFR, en ce début mai.

En effet, Orange Télécom est parvenu à rattraper son retard en quelques mois, tandis que Bouygues Télécom a quasiment stagné tout comme Free, SFR.

L'opérateur, qui dispose de la plus belle couverture (69%) grâce à l'utilisation de ses antennes 2G pour y faire transiter de la 4G, revendique 6061 supports 4G en service, soit seulement 6 de plus que le mois d’avant.


Pour Orange, (55% de couverture annoncée), ce sont 387 antennes occupant les bandes de fréquences "en or" de 800 MHz et 210 antennes de 2,6 GHz qui ont été déployées en avril. L’opérateur ne relâche pas ses efforts avec 476 nouveaux supports 4G déployés pour un total de 5900.

A ce rythme, l'opérateur historique devrait doubler son concurrent d'ici le mois prochain.

SFR peut actuellement se vanter de disposer de 71 antennes 4G de plus que le mois dernier. Ça peut sembler peu cependant, compte tenu du fait que l’opérateur au carré rouge a décidé d’opter pour des fréquences à 800 Mhz, les installations sont plus coûteuses, mais en contrepartie, les antennes offrent un bien meilleur signal à l’intérieur des bâtiments.

Free Mobile a inauguré pour sa part 82 antennes en 2,6 GHz pour autant de sites sur le mois d'avril. L'opérateur compte désormais 1293 supports 4G en service, pour 2046 antennes autorisées.


Mais la 4G n'est pas le seul front de déploiement des réseaux, les opérateurs continuent de déployer des supports 3G et 2 G.

Si la tendance amorcée en avril se poursuit en mai, alors le réseau 4G d’Orange devrait dépasser celui de Bouygues pour se hisser à la première place du classement dès le mois prochain.

A noter que c’est au cours de l’été prochain que la 4G+ LTE-Advanced à 225 Mbps est attendue chez les opérateurs SFR, Orange Télécom et Bouygues Télécom.

N’hésitez à comparer les forfaits mobiles 4 G des opérateurs français.



Virgin en cours de cession

Ajouté le 06/05/2014 - Auteur : 0000

Décidément ça n’en fini pas de bouger dans le secteur des télécoms français, après le rachat de SFR par Numéricable et celui de ZeroForfait par Prixtel, on apprend que c’est au tour de Virgin Mobile de chercher un repreneur. Les opérateurs Bouygues et SFR sont prêts à faire une proposition alors que Orange Télécom ne s'est pas encore prononcé.

Le moment est propice à la consolidation après trois années de baisse continue des prix, les opérateurs pensent avoir touché le fond et non plus de choix que d’envisager la reconstruction.


Selon « les Echos », Virgin Mobile, le premier opérateur mobile virtuel français, chercherait activement un repreneur ; l’un de ses deux principaux actionnaires, qui détient 46% de son capital, Carphone Warehouse, souhaiterait vendre sa participation à la suite de son rapprochement avec Dixons, après avoir déjà revendu son réseau de boutiques The Phone House dans l’hexagone.

De plus, malgré son statut de premier opérateur virtuel, Virgin Mobile n'est pas épargné par la concurrence low-cost. Après l’entrée en 2012, de Free dans la téléphonie mobile, le MVNO a vu son parc d'abonnés fondre de 17 000 forfaits, contribuant à la chute de ses recettes de 8,6%, au premier trimestre 2014.

Pour rappel, Virgin Mobile dénombrait à fin mars 1,67 million de clients, dont 1,3 million d'abonnés à des forfaits, pour un chiffre d'affaires total de 468 millions d'euros sur l’exercice 2013.


Depuis 2010-2011, nombreux sont les acteurs de la téléphonie à avoir déjà regardé le dossier du premier opérateur mobile virtuel (MVNO) de France.

Les actuelles coopérations commerciales de Virgin (accord d'itinérance pour la 4G) avec les opérateurs Bouygues Télécom et SFR, les inciteraient à lui proposer une offre de rachat.

Virgin Mobile a l’obligation de trouver une solution avant l'été, avec une date butoir pour la remise des offres au 15 mai 2014.

On estime la valorisation boursière de l’opérateur entre 150 et 300 millions d'euros.

En cas d’offres insuffisantes, d’autres solutions se présentent également au MVNO, comme une introduction en Bourse ou un rapprochement avec d'autres MVNO (EI Telecom ou Coriolis), qui eux aussi sont dans l’obligation d’acquérir une taille critique dans ce secteur très concurrentiel.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.



1 commentaire - Voir | Rédiger

SFR-Numericable : Quoi de neuf pour les clients ?

Ajouté le 05/05/2014 - Auteur : 0000

La fusion SFR-Numéricable présage une nouvelle donne du secteur des Télécoms pour les particuliers. Face à cette situation, les acteurs doivent revoir leurs méthodes marketing pour consolider et croître leurs parts de marché.

Tout d’abord, SFR-Numericable viendra renforcer, la stratégie d'empilement des offres fixe et mobile sur le marché des particuliers.

Début avril, SFR a adressé un SMS à ses clients dans le but de les rassurer, après l'agitation liée à l'acquisition de SFR par Numericable, qui a fini par l’emporter face à Bouygues, suite à un combat de plusieurs semaines.


Patrick Drahi (Fondateur Numéricable) s'apprête désormais, à construire un nouvel empire des télécoms, cependant les premiers changements resteront légers pour le client en 2014.

En effet, Patrick Drahi n’est pas seul à décider, il devra attendre plusieurs mois pour que l'Autorité de la concurrence donne son autorisation finale à l'opération et pour que la division marketing du nouvel ensemble ajuste leurs offres. Six à douze mois sont en moyenne nécessaires pour lancer de nouvelles formules.

La logique de la fusion, pour Numéricable, consiste à transformer ses abonnés en clients SFR et les clients SFR en abonnés Numericable, afin de proposer des offres quadruplay, pour fidéliser ses clients et accroître leurs revenus.

Ainsi, en regroupant l'ensemble de leurs dépenses numériques, les clients réaliseront des économies !


Ceci dit, les clients devront rester tout de même prudents, car cette fusion consiste pour l’opérateur à proposer une gamme plus large de services, comme : vidéo à la demande, jeux à la demande, musique à la demande... mais à chaque fois, pour quelques euros de plus !

Après cette fusion, le marché des télécoms pour les particuliers restera toujours à quatre opérateurs, mais le secteur du mobile risque d’être bouleversé.

En effet, Bouygues Télécom qui a perdu le combat « SFR », a certainement quelques tours dans sa poche, qui lui permettront de maximiser son nombre d'abonnés mobiles, comme proposer des offres low-cost.

Ce qu’il avait fait face à son concurrent Free pour les offres fixe, qu’il accusait de faire ses marges dans cette catégorie.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.



2 commentaires - Voir | Rédiger

Prixtel acquière Zéro Forfait

Ajouté le 02/05/2014 - Auteur : 0000

Les mouvements de consolidation sur le marché français des télécoms ne se limitent pas aux quatre opérateurs principaux. Les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) dont la croissance est à l’arrêt depuis l’entrée de Free, n’ont de choix que de suivre ce mouvement.

En effet, pour exister sur un secteur de plus en plus concurrentiel, les opérateurs sont obligés de bénéficier d’une taille critique.

C’était donc au tour de Prixtel, (opérateur virtuel présent sur le mobile et le fixe), d’annoncer lundi dernier le rachat de la division grand public de son concurrent Zéro Forfait.


Les deux opérateurs sont connus pour avoir contribué à la baisse de prix des forfaits mobiles avant l’arrivée de Free Mobile.

Prixtel, vient donc de mettre la main sur la division grand public de Zéro Forfait, qui proposait jusqu'ici un forfait unique "tout illimité" sans engagement, avec appels et SMS illimités et 500 Mo de données en 3G pour 13,99 € par mois.

Une acquisition qui sera transparente dès mai prochain, avec la disparition de la marque Zéro Forfait et le basculement de ses abonnés chez Prixtel. Ils pourront ainsi bénéficier d’une amélioration de leurs forfaits, avec notamment le forfait mobile ajustable Modulo et l’accès à la 4G de SFR.

L'absorption de Zéro Forfait était essentielle, elle devrait permettre à Prixtel de poursuive sa stratégie de développement, en visant la taille critique dont les opérateurs sont contraints de disposer.


Ainsi, il rajoute quelques 90 000 abonnés supplémentaires, à ses 170 000 clients, il peut continuer d’exister dans un marché de plus en plus concurrentiel et de proposer des services innovants à bas prix.

Dans le monde des télécoms, Prixtel (35 millions de chiffre d'affaires en 2013) fait figure d’innovateur. Créée en 2004, elle a lancé en 2010 les forfaits sans engagement et illimités, soit deux ans avant Free Mobile.

Rappelons que l'arrivée de Free Mobile en 2012, a profondément bouleversé le marché des Télécoms, obligeant les opérateurs principaux, Bouygues Télécom, Orange Télécom, SFR et leurs marques low cost respectives (B&YOU, Sosh et SFR RED), à se livrer une bataille concurrentielle sans merci.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Free Mobile a déjà déployé 10 bornes d'abonnement

Ajouté le 30/04/2014 - Auteur : 0000

C'est une petite révolution qu’a lancée il y a deux semaines l’opérateur Free Mobile, avec l’annonce de l'implantation de plusieurs bornes automatisées, permettant aux consommateurs d’acheter un des deux forfaits proposés, soit en abonnement, soit via une carte SIM prépayée, avec aussi la possibilité de choisir entre les différents types de carte SIM.

Désormais, l’opérateur Free Mobile a publié une carte de ses bornes d'abonnement et de distribution de cartes SIM disponibles.


Dix bornes sont déjà installées à Paris, Marseille, Toulouse, Nantes, Clermont-Ferrand, Albi, Echirolles, Ambérieu-en-Bugey et Rosheim, via le réseau Maison de la Presse et Mag Presse.

Un bon début, puisque Free nous a indiqué que le déploiement était en cours et que des centaines de boutiques seraient équipées dans les mois à venir.

Ces bornes permettent pour rappel, de souscrire de manière autonome à l'une des offres de téléphonie mobile de Free et de récupérer une carte SIM prête à l'emploi, juste à l’aide d’une carte bancaire et en plus pour les abonnés, les identifiants mobile Free ou identifiants Freebox.

L'émission d'une carte SIM (standard, micro ou nano), dans le cadre de l'ouverture d'un abonnement, est facturée 10 euros et en cas de renouvellement 5 euros.


La borne Free est agréée par le Groupement des Cartes Bancaires, attestant du respect des exigences sécuritaires.

En cas de problème (carte SIM non distribuée ou service non activé), la transaction est automatiquement remboursée sous quelques jours par crédit sur la carte bancaire (pas d’émission de ticket). La carte bancaire peut être retirée manuellement à tout moment même en cas de défaillance du système.

Les bornes que Free a déjà déployées sont sans doute encore en phase de test avant qu’il n’avance à un déploiement à grande échelle.

Une initiative, qui pourrait en cas de succès être adoptée par les opérateurs Orange Télécom, Bouygues Télécom et SFR, ainsi, d’ici peu on pourrait voir se développer des bornes concurrentes.

Comparez les forfaits mobiles et les forfaits ADSL.

1 commentaire - Voir | Rédiger
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | »

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2017 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers